IMG_0724

Il m'en a fallu du temps pour reprendre le courage de revenir ici.
Le temps de mettre un mot sur mes maux. Ce mal être qui m'a envahit petit à petit, si lentement que je ne l'ai pas vu venir.
Moi, et mon éternel besoin de perfection, besoin que tout soit absolument parfait.  Oh oui, tout était absolument parfait, mon appartement ressemblait à une page du magazine "Cereal" , ma fille était looké comme une gamine du "Milk", et on mangeait comme dans le "Elle cuisine".

Je courrais toute la journée pour que tout soit parfait, je vivais pratiquement le chiffon à la main, et je n'avais  pas de temps à moi, même pas pour mon blog, ou alors, tout ce que j'écrivais finissait directement à la poubelle parce que je trouvais mon post nul. 

 Et un jour, alors que je courrais entre l'école, les repas, le ménage, les répétitions du spectacle de danse de mimoi et j'en passe, j'ai senti comme l'envie de partir, que dis-je de fuir en courant. De courir, jusqu'à l'épuisement total et d'hurler le plus fort possible afin d'expulser ce mal être en moi.

L'impression que cette vie que je vivais n'était pas le mienne. Qu'à force de vouloir que tout soit parfait, je n'étais plus moi.  Si je travaillais, j'aurais appelé cela un "burn out". Mais un burn out alors que je suis mère au foyer, laissez-moi rire!  

Je ne me reconnaissais plus, j'étais fatiguée, les nerfs à vifs en permanence, j'avais des migraines affreuses et je ne vous parle pas de mes douleurs d'estomac. Je me suis surprise plus d'une fois à hurler sur ma fille pour des broutilles! Et mon mari, en prenait pour son grade parce qu'il n'avait pas essuyé le robinet de la salle de bain et qu'il y avait des traces d'eau. J'étais entrain de devenir folle. 

J'ai dû réapprendre à prendre le temps de vivre, cela m'a pris 6mois. Aujourd'hui, je suis heureuse, sereine, apaisée. Je prends du temps pour moi. J'ai compris que le fait de me placer au coeur de mes priorités ne fait pas de moi une personne égoïste, mais au contraire, une personne équilibrée, bien dans mes baskets et de nouveau disponible. Pour mon entourage, mais surtout pour moi. Ce n'est pas parce que je suis mère au foyer que je suis devenue personne. Je ne suis pas que la femme de mon mari , je ne suis pas que la mère de ma fille. Je suis moi. J'ai repris mon blog, So miam et devenu Esther So miam. Il a changé tout comme moi. Il deviendra plus personnel et avec des articles qui correspondent plus à ma nouvelle vie.